Un texte de Guillaume APOLLINAIRE

AUTOMNE MALADE

 

"Aux lisières lointaines

Les cerfs ont bramé

Et que j'aime ô saison que j'aime tes rumeurs

Les fruits tombant sans qu'on les cueille

Le vent et la forêt qui pleurent

Toutes leurs larmes en automne feuille à feuille

Les feuilles

Qu'on foule

Un train

Qui roule

La vie

S'écoule."

 

                              Guillaume APOLLINAIRE

                                ("Alcools")

Commentaires (1)

1. <3 (site web) 05/11/2009

Bonjour
qu'est ce que j'en pense
c'est tout simplement de l'art ou l'art du poéme.
tant que je suis la je me permet de vous conseiller un livre de s.japrisot "un long dimanche de fiancaille" une belle histoire d'amour mais surtout le receuille de poésie de g.apollinaire
biss je pense a tout les admirataur comme moi
bonne lectuure

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau