Poème d'Alfred de Musset

 Nuit d'Août

 

 

Quand j'ai passé par la prairie

J'ai vu ce soir, dans le sentier,

Une fleur tremblante et flétrie

Une pâle fleur d'églantier

Un bourgeon vert à côté d'elle

Se balançait sur l'arbrisseau

J'y vis poindre une fleur nouvelle

La plus jeune était la plus belle

 

                                                                   Alfred de MUSSET

                                                                    (Nuit d'Août)

Commentaires (7)

1. mendes 30/01/2013

moi aussi ce poeme est tres genial

2. emma mama 26/03/2012

que veut dire poindre

3. Lola 31/01/2012

J'aime le poeme

4. Fafal 25/01/2010

Génial ...

5. sakuma (site web) 07/11/2009

niveaux superbe je veux savoir plus sur son poème merci

6. sakuma 07/11/2009

niveaux superbe je veux savoir plus sur son poème merci

7. Camille 26/03/2009



Super Poeme ( L )

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau