Voici quelques expressions familières - je vous explique ce qu'elles signifient et leur origine

Dès POTRON-MINET

Signifie dès l'aube, aux premières lueurs du jour.  Cette expression est composée de l'ancien français "Poitron", du latin "posterio" qui veut dire "arrière-train" "derrière" accompagné de "Jacquet" , l'écureuil. Dès potron-minet : dès qu'on voyait le derrière de l'écureuil car l'écureuil est très matinal; puis l'écureuil se faisant plus rare, "Jacquet" a été remplacé par "Minet" (le chat)

POUSSER LE BOUCHON TROP LOIN

Signifie exagérer, aller trop loin (dans une accusation, une exigence ...)

Plusieurs origines sont avancées :

- le jeu du bouchon qui date du début du XIXe siècle où il fallait abattre  avec un palet des bouchons surmontés de pièces de monnaie

ou

- notre pétanque provençale où le cochonnet s'appelle le bouchon.

AVOIR AVALE SA LANGUE

Signifie : ne plus parler -

Au XIXe siècle, cette expression avait plusieurs sens : mourir ou simplement s'ennuyer. Aujourd'hui, seul le sens "être silencieux"  est compris.

PRENDRE LA MOUCHE

Signifie se fâcher , s'énerver brusquement, souvent pour une raison futile.

Cette expression date du milieu du XVIIe siècle et à cette époque, le terme "mouche" désignait tous ces insectes volants et agaçants; Mais il est intéressant de savoir qu'au XVIe siècle , le mot "mouche" employé au figuré désignait aussi une pensée brusque ou un souci.

POUR DES PRUNES

Signifie pour rien.

La prune serait quelque chose sans aucune valeur ! l'explication remonte aux Croisades. Les Croisés , vers 1150, ramenèrent des pieds de pruniers de Damas dont ils avaient pu se régaler des fruits, sur place.

à l'écoute du compte-rendu peu glorieux de leur expédition, le roi, en colère, se serait écrié : " ne me dites pas que vous êtes allés là-bas uniquement pour des prunes !

COINCER LA BULLE

Signifie ne rien faire, se reposer

Expression d'origine militaire qui se rapporte au travail de mise en place de certaines pièces d'artillerie lourde dont un élément devait être placé à l'horizontale, position confirmée par la bulle d'un niveau.

Une fois la bulle coincée entre les deux repères voulus, il n'y avait plus qu'à attendre, parfois très longtemps, avant d'avoir à utiliser ou déplacer la pièce.

FAIRE LE PIED DE GRUE

Signifie attendre debout

L'expression "faire le pied de grue" date du XVIIe siècle . Elle provenait du verbe "gruer" qui signifait  "attendre". De plus, il s'agissait également d'une référence à la grue en tant qu'oiseau, souvent citée pour désigner une personne idiote.  "Faire le pied de grue"  est donc équivalent à "attendre en ayant l'air un peu sot".

AVOIR DU MAL A JOINDRE LES DEUX BOUTS

Signifie avoir du mal à faire tenir les besoins dans le budget.

Représente sur la "jointure" entre la récolte d'une année dont le produit devait durer suffisamment pour tenir jusqu'à la récolte suivante - à la fin du XVIIIe siècle, selon le dictionnaire de l'Académie, un homme qui subsistait difficilement  "avait du mal à joindre les deux bouts de l'année".

VEILLER AU GRAIN

Signifie se tenir sur ses gardes pour prévenir le danger.

On peut imaginer un paysan au bord de son champ de blé, en train de surveiller le grain qui se lève mais non, cette expression est empruntée au langage maritime où un grain est un coup de vent brutal et court, ou un nuage qui l'annonce. Un bon marin doit toujours être sur ses gardes !

JE LE FERAI DE GRAND COEUR

C'est à dire volontiers. L'expression n'a rien à voir avec le volume du muscle cardiaque, même si on dit aussi familièrement "il a un coeur gros comme cela". C'est tout simplement que l'on disait jadis " de gréant coeur" c'est-à-dire de coeur qui agrée, qui est d'accord.

AVOIR UN COEUR D'ARTICHAUT

Signifie tomber facilement amoureux.

Le coeur est le centre du végétal tenu sur le fond de l'artichaut duquel se détachent de nombreuses feuilles, une pour chaque personne présente. Comme si on donnait un peu d'amour à chaque personne qui lui semble digne d'intérêt.

AVOIR UN TICKEAT

Signifie plaire à quelqu'un

Cette expression s'emploie couramment depuis le milieu du XXe siècle. Elle signifie que l'on plaît à quelqu'un, surtout physiquement. En effet, en argot, le "ticket"est une marque d'intérêt physique, voire purement sexuel.

PAS FOLLE LA GUÊPE

Désigne quelqu'un de malin, de fin;

Au milieu du XIXe siècle, le mot "guêpe" désignait une personne maligne, finaude, donc fine et non pas l'insecte.

C'est d'ailleurs pour ça qu'on appelait "guêpières", ces gaines que les femmes se mettaient autrefois pour se comprimer la taille et ainsi devenir plus fine.

RACONTER DES SALADES

Signifie aller trop loin, exagérer;

Signifie raconter des mensonges, des histoires.

Une salade est un ensemble d'ingrédients divers qui se marient bien entre eux pour donner un mélange facile et agréable à avaler.

Expression du XIXe siècle qu symbolise le mélange d'un peu d'humour, d'excuses imaginées, du vrai et du faux et de l'assaisonner d'un ton convaincant.

TAPER DANS L'OEIL

Signifie Plaire à quelqu'un

Au XVIIe siècle, on disait d'une femme qui plaisait à un homme qu'elle lui "donnait dans la vue"  Le passage du verbe donner à taper se fit au milieu du XIXe siècle; ceci donna plus de force à l'expression TAPER DANS L'OEIL DE QUELQU'UN, c'est beaucoup lui plaire, l'éblouir

AVOIR UNE FAIM DE LOUP

signifie : qu'on est pris d'une faim très vive, qui nous pousse à manger tout ce qu'on trouve sous la main.

Le loup est un animal réputé pour avoir une faim dévorante. Au XVIIe siècle, on disait d'un individu qui mangeait beaucoup qu'il  "avait mangé comme un loup"

PORTER SA CROIX

Signifie: Supporter des épreuves difficiles

Condamné à mort, Jésus fut conduit au Golgotha et fut obligé de porter lui-même la croix sur laquelle il serait crucifié. Le poids de celle-ci le fit même tomber à plusieurs reprises. C'est en référence au Christ que l'on utilise cette expression : supporter les épreuves difficiles avec patience lorsque l'on ne peut y remédier.

TRAVAILLER D'ARRACHE-PIED

Signifie : travailler intensément avec beaucoup d'efforts

Cette expression renvoie à une image selon laquelle on essaierait de décoller ses pieds du sol en défiant les lois de la gravité.

ETRE SUR LA SELLETTE

Au XVIIe siècle, la sellette était un petit siège de bois sur lequel on faisait asseoir l'accusé.

Le siège était si bas qu'il faisait prendre au-dit accusé une posture humiliante

AN QUARANTE

Je m'en moque comme de l'an quarante veut dire qu'on accorde aucune importance à la chose ou à la personne dont il est question.

Cette expression découlerait de "quarante" qui est le chiffre de l'attente : les quarante jours du déluge, ceux que passa Moïse sur le Sinaï, les quarante heures que passa Jésus au Sépulcre.

TENIR LE HAUT DU PAVE

Autrefois, le sol des rues était concave pour permettre l'écoulement des eaux au centre.

Le haut du pavé se situait donc en bordure des maisons, sorte de trottoirs étroits.

Lorsque l'on rencontrait un haut personnage, il fallait lui céder la place pour qu'il ne soit pas éclaboussé

FIER COMME ARTABAN

Vaniteux, arrogant, fier comme un coq.

Cela vient d'Artaban, le héros d'un roman-fleuve écrit par la Calprenède (1610-1663), auteur à la mode du temps de Madame de Sévigné

UNE GRENOUILLE DE BENITIER

C'est une bigote; Allusion symbolique aux cancans et autres bavardages d'Eglise. L'eau étant assimilée au bénitier et les bavardages aux coassements de la grenouille. Dans le même sens, on utilise également l'expression "punaise de sacristie".

BÊTE COMME SES PIEDS

Idiot, imbécile

On dit aussi : "bête comme un âne, bête comme une cruche ".....

La comparaison est apparue dans le courant du XIXe siècle et s'explique facilement. Les pieds étant à l'opposé de la tête, à l'opposé de l'esprit et dépourvus d'une intelligence propre, il n'en fallut pas plus pour les prendre comme exemple de la bêtise humaine.

OISEAU DE MAUVAISE AUGURE

Personne qui annonce un événement fâcheux

Depuis l'Antiquité, les hommes ont lu dans le vol ou le chant des oiseaux, l'annonce d'événements heureux ou fâcheux. Par exemple, un oiseau qui passait à gauche de l'observateur était de mauvaise augure. A droite, la prédiction était bonne.

LA POMME DE LA DISCORDE

Sujet de désaccord, de querelle ou de division

Eris, la Discorde, furieuse de ne pas être admise aux noces de Thétis et de Pélée qui rassemblaient déesses et dieux, lança sur la table du banquet une pomme portant l'inscription "pour la plus belle". Aussitôt, les trois grandes divinités, Vénus, Minerve et  Junon se la disputèrent. On fit appel à l'innocence d'un jeune berger, fils du roi de Troie, pour les départager. Celui-ci donna la pomme à Vénus qui devint ainsi sa protectrice et lui permit d'enlever Hélène, l'épouse de Ménélas. Cet événement conduit à la guerre de Troie.

FAIRE LA TOURNEE DES GRANDS DUCS

Faire le tour des lieux de plaisir

Cette expression vient de la Belle Epoque, lorsque les grands ducs de la Russie "blanche" venaient festoyer et s'encanailler à Paris, allant de cabarets en théâtres et autres lieux de plaisirs plus charnels.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires (3)

1. duhamel 11/05/2011

Bonjour,

Aujourd'hui j'ai entendu une drôle d'expression !!! dans un bar, un client s'est installé au bar (sur le zinc !)et a demandé "un petit blanc dans sa culotte" ?
Pourriez-vous m'éclairer ?
Cordialement
gilles

2. Michelle 30/12/2009

Bonjour Amélie. Je vais te raconter un truc. J'avais un ami dans le Sud Ouest, qui, au téléphone, me disait toujours, "bonjour ma Belle" - moi qui suis du Nord, je n'avais pas l'habitude d'entendre cette expression; je n'aimais pas trop non plus. Puis, j'ai compris, qu'au contraire, c'était super gentil ! si on te dit "ma belle" c'est que tu es jolie pour la personne qui te le dit
Je te souhaite une bonne année 2010

3. amelie 28/12/2009

j aimerais bien savoir se que veut dire "ma belle" quand on me dit sa j ai linpression qu on me traite comme une exlave est sa ca m enerve

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau