Connaître les noms propres

ESSAYONS DE BIEN CONNAÎTRE LES NOMS PROPRES

Certains prénoms sont passés dans la langue familière au moyen d'expressions populaires dont les origines sont parfois obscures :

"Tu vas te faire appeler Arthur ": tu vas te faire gronder

"Tranquille comme Baptiste" : parfaitement serein

"Coiffer Sainte Catherine" : arriver à l'âge de 25 ans sans être mariée et devenir ainsi une Catherinette  en référence à la Sainte de ce nom qui mourut vierge après avoir souffert le martyre.

"Ne fais pas le "Jacques": ne fais pas l'imbécile. Cette expression date de 1880. Jadis, un Jacques désignait une simple d'esprit, un naïf.

"En voiture, "Simone" : Allons-y. Il s'agit d'un hommage à Simone Louise de Pinet de Borde des Forest, l'une des premières femmes pilotes ,à avoir participé  à des courses automobiles dans les années 1930.

Certains prénoms ont aussi été popularisés par la chanson comme : à la tienne, "Etienne".

Certaines expressions comportant des noms de pays d'Europe ou de leurs habitants en disent long sur les préjugés qu'on a pu avoir.

- Parler français comme une vache espagnole (en faisant beaucoup de fautes)

- Filer à l'anglaise (se défiler) les anglais disent filer à la française

- recevoir une douche écossaise (une douche alternativement bouillante et glacée)

- Etre soûl comme un polonais 

 (j'en profite pour vous expliquer cette expression qui m'a toujours profondément vexée car comme vous l'avez lu, mon père est polonais. Cette expression contrairement à ce que l'on sous-entend, rend plutôt un hommage aux polonais. C'était pendant une guerre sous Napoléon. Les soldats fêtaient une victoire; ils avaient tous bien bu mais les français n'arrivaient pas à"se tenir". Napoléon se fâcha et dit aux soldats français, " soyez soûls mais comme les polonais" (qui eux, restaient calmes et normaux malgré leur degré d'alcool)

LES NOMS DE FAMILLE  - à suivre

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau