Les pies

LES PIES

 

" De branche en branche

Les pies

Sautent, noires et blanches

Et crient.

 

Un attelage,

Monumental comme une grange en marche

Sur la montée, à contre-ciel, près d'un village,

Bombe sa charge;

Les fers des gros chevaux résonnent

Le charroi passe, énorme et lourd,

Les petites maisons frissonnent

Aux carrefours.

 

Tandis qu'aux alentours,

Noires et blanches,

De branche en branche

Les pies

Crient"

 

                       Emile VERHAEREN

  ("toute la Flandre")

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau