Je me promenais sur les trottoirs du Touquet et regardais les vitrines ....

LES VITRINES DES MAGASINS

 

 

Les belles vitrines des magasins

A Paris aux Champs Elysées

Ou sur les trottoirs du Touquet

Attirent rêveurs ou bien rupins

 

La jolie robe à mille euros

Dessinée par une styliste

Ne sera jamais sur mon dos

Se dit la jeune femme réaliste

 

Et ces boucles qui vont par paire

J'aimerais vraiment les porter

Il me faudrait tout mon salaire

Pour que je puisse les acheter

 

Tous ces symboles de richesse

Me déplaisent, me mettent mal à l'aise

J'ai de la peine, je le confesse

ça me bouleverse et ça me pèse

 

Je pense à toutes ces mamans

Que je vois aux Restos du Coeur

Qui prennent leur colis en tremblant

L'étalage de richesse m'écoeure !

Commentaires (2)

1. Chloé et Audrey 16/06/2008

Woulala que c'est joliment dit, pour une dure réalité !

2. Jean Mi 08/01/2008

Que te dire d'autre Michelle !!!que je suis entièrement ok avec ton poème "arrache coeur" oh combien très beau !!
nous sommes effectivement de la même école et je revendique au centuple ton amitié
bisous d'un chti qui est fier de partager la même région et les mêmes idées que toi.
Jean mi

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau