Voici quelques explications claires sur les phénomènes de la nature

LES ECLAIRS, LE GRONDEMENT DU TONNERRE, LA FOUDRE

L'éclair

L'éclair est une décharge électrique qui se produit au sein d'un nuage ou entre différents nuages ou encore entre la terre et les nuages. Leurs formes et leurs dimensions sont très variables. Ils peuvent aussi bien aller de haut en bas, ou de bas en haut.

Le tonnerre

Ce grondement sourd est provoqué par l'onde de choc qu'accompagne l'éclair. Il ne présente aucun danger bien que dans certains cas, le phénomène est des plus impressionnants.

La foudre

La foudre est un éclair atteignant le sol. Elle est généralement plus attirée par un sol humide que sec. Arbres et bâtiments élevés sont plus sujets à être touchés par ce phénomène. Par contre, on est tout-à-fait sécurisé dans une voiture, en avion ou sur un bâteau.

LA GRELE

La grêle se traduit par des particules de glace de forme à peu près sphérique. Leur taille peut varier de 5 à 50 mm de diamètre, leur poids peut atteindre exceptionnellement un kilo. Leurs bords sont irréguliers et leur couleur va du jaune-souffré au gris-noir.

Si la taille des grêlons est inférieure à 5 mm, on parle de grésil.

La grêle fait surtout son apparition lors des orages. Elle est amenée par des cumulonimbus.

Les chutes de grêle se limitent en terme de superficie, à quelques kilomètres carrés. La durée de chute n'excède pas un quart d'heure. Par contre, elles peuvent en quelques minutes, détruire récoltes, vignobles et causer de sérieux dégâts (voitures, toitures ...)

LES PRECIPITATIONS

Les précipitations peuvent prendre des formes diverses. C'est pourquoi les météorologistes les ont répertoriées. Plusieurs critères ont été pris en compte : la durée, la densité et la forme.

LA PLUIE

 

Tout d'abord, il est important de ne pas confondre les gouttes de pluie et les particules d'eau contenues dans les nuages. Quand ces dernières s'agglomèrent jusqu'à former une goutelette d'eau, le processus de formation de la goutte de pluie est enclenché. La durée de formation peut être plus ou moins longue. En revanche, cette transformation peut se faire en quelques minutes dans des nuages tels que les cumulus.

Plusieurs types de pluie ont été répertoriés :

                             La bruine :

La bruine se produit lorsque l'air humide entre en contact avec un sol plus froid. Le stratus donne généralement ce type de précipitations. Si la couverture est importante, le phénomène peut durer plusieurs jours.

                             Le crachin  :

Synonyme de temps maussade et triste, le crachin est cette petite pluie fine et pénétrante. Il est provoqué par un altostatus de basse altitude ou par un nimbostatus.

                             L'averse  :

Pluie abondante à grosses gouttes. L'averse est provoquée par les cumulus ou les cumulonimbus. Leur durée est relativement courte;

                             Le grésil :

Le grésil est un grêlon irrégulier de petite taille contenant des bulles d'air;il se forme essentiellement dans les cumulonimbus et tombe en hiver. Ce phénomène apparaît lorsque l'air polaire se déplace vers le sud en passant sur un sol plus chaud. Des nuages d'averses se forment

                             La rosée et la gelée blanche :

La rosée est due à l'humidité que contient l'atmosphère. Ce phénomène apparaît durant toute l'année. Il faut savoir que la rosée nous protège en ralentissant le refroidissement du sol. Par contre, si la température est négative, la rosée se transforme en glace pour donner naissance à la gelée blanche.

                             Le givre :

En hiver, la présence d'un anticyclone favorise la formation de givre. Le processus est simple : lorsqu'un vent est chargé d'air humide et que la température est négative, il provoque un dépôt de gelée blanche sur les obstacles qu'il rencontre. Si le phénomène dure, ce dépôt s'ornera d'étranges aiguilles dont certaines peuvent atteindre un mètre;

                              Le verglas :

Ce phénomène tant redouté des automobilistes et des piétons se forme lorsque la pluie tombe sur un sol à température négative. Il ne faut que quelques minutes pour que le sol se transforme en véritable patinoire.

Le verglas est très souvent annonciateur d'un radoucissement de la température; c'est pourquoi la pellicule de glace fond dans les deux à trois heures après sa formation.

LA NEIGE

Quand il neige abondamment, la température ambiante est plus ou moins proche de 0°. Plus la température est basse, plus le risque de fortes chutes diminue.

Les neiges éternelles se situent aux sommets des montagnes élevées où la température est quasiment toujours inférieure à 0°.

Le fameux congère est l'entassememnt de la neige causé par le vent. Il peut prendre des dimensions importantes.

Les cristaux de neige prennent des formes variées selon la température. Entre - 12° et - 16°, il se forme la parfaite étoile de givre. Au-dessus ou              en-dessous , il se crée une infinité de cristaux dont les formes vont de l'aiguille au prisme.

Lorsque la température est comprise entre 0° et 8°, la neige se métamorphose en averses de courte durée. Ce phénomène est caractéristique de l'automne et du printemps.

Il existe deux sortes de neige :

- la "poudreuse" qui est fine et sèche

- la "gros sel" qui est grossière et humide  

LA BRUME ET LE BROUILLARD

                     La brume

On parle de brume lorsque la visibilité est d'au moins un kilomètre.

Elle se caractérise par des bandes jaune sale et parfois rougeâtre à l'horizon. On la remarque d'autant mieux quand elle contraste avec le bleu du ciel.

Il existe deux sortes de brumes :

- la brume sèche qui est due à des tourbillons de poussières, de sable, de fumées et de particules d'impuretés qui s'élèvent du sol.

- la brume humide qui est la conséquence d'un trouble de l'air humide.

                     Le brouillard

Quand la visibilité est inférieure à un kilomètre, on parle alors de brouillard. Il existe plusieurs types de brouillard :

- Lacustre à la surface de l'eau

- Au sol, dans les plaines et vallées

- D'évaporation, partout, surtout dans les rues

- Fluvial sur les cours d'eau

- Givrant, dans les champs et les prés

- D'orage, dans les forêts

- Côtier, sur le littoral et les régions côtières

- Des marais, dans les marais et sols humides

- De vallée, dans les vallées et ravins

- Nuageux, dans la moyenne et haute montagne

LA GLACE ET LE GEL

La glace qui vient de l'atmosphère apparaît sous forme cristallisée, d'aiguilles de glace, de grésil ou de grêle.

La glace se forme lorsque l'humidité se trouve saisie par une température négative : verglas, gelée blanche, plaque de glace ou tout simplement la congélation de l'eau (lacs, étangs, rivières gelées). Durant certaines périodes de froid vif, la mer peut également être prise par les glaces.

On parle de gel, lorsque la température descend au-dessous de 0°

Il est crée :

- soit par rayonnement durant une nuit de temps clair et sans vent (au printemps, au moment des lunes "rousses" et en automne).

- soit à la suite de l'arrivée d'une masse d'air froid.

- soit lorsque le sol est gelé.

En Europe centrale, le sol est quelquefois gelé jusqu'à 1 mètre de profondeur et dans certaines régions comme en Sibérie ou en Alaska, le sol reste gelé en permanence.

 

L'ARC-EN-CIEL

L'arc-en-ciel est un arc lumineux composé des couleurs du spectre qui s'observe lorsque la lumière solaire parvient après avoir traversé un rideau de pluie. Etant donné son caractère physique, on ne peut pas l'observer si le ciel est parfaitement clair ou s'il est complètement couvert.

Ce phénomène s'observe à l'Ouest le matin, à l'Est l'après-midi. Son apparition le matin signifie l'arrivée d'une ondée par l'Ouest. Il ne faut pas s'attendre à une amélioration du temps. Lorsqu'il se produit l'après-midi, cela signifie l'arrivée de la pluie par l'Est.

Sans doute avez-vous remarqué que les plus beaux et plus intenses se manifestent par temps d'orage.

Deux raisons à cela :

- la première tient au fait que plus les gouttes sont grosses, plus la luminosité est intense.

- la seconde, un ciel noir fait ressortir les couleurs.

On peut également observer des arcs-en-ciel blafards; ils se produisent par temps de brume ou de brouillard.

                                                      LE CIEL BLEU

Le ciel bleu est le résultat de la diffusion de la lumière solaire par l'atmosphère. Si ce phénomène physique n'existait pas, le ciel serait tout noir et nous pourrions voir les étoiles en plein jour.

Plus l'air est sec, plus le bleu est intense.

En altitude, le ciel est plus bleu qu'en plaine, comme il l'est également au printemps et à l'automne que durant les mois d'été. Mais son intensité sera à son maximum lorsqu'il y aura une absence totale de vent et de nuage.

Les différents bleus du ciel peuvent indiquer le temps à venir;

- s'il est foncé et que la visibilité est bonne, le temps est instable. On peut penser à une aggravation prochaine avec du vent et des précipitations.

- s'il est clair et lumineux, le beau temps persistera.

- s'il passe au blanc ou au gris, il y aura un changement de temps vers de basses pressions.

Le ciel bleu n'est pas toujours dû à la présence d'un champ de hautes pressions. Il peut l'être lors d'une éclaircie passagère ou à l'apparition de l'effet de Foehn. On l'observe également avant l'arrivée d'un front chaud faisant suite au passage d'une perturbation.

 

L'EFFET DE FOËHN

                                       L'effet de Foëhn est une particule climatique de certaines zones montagneuses. On peut l'observer à différentes échelles : soit locale, soit régionale (Sud-Ouest de la France, vallée des Alpes italiennes, Alsace ...)

                                       C'est ce phénomène qui permet à quelques kilomètres de distance, d'avoir deux temps totalement différents : l'un pluvieux et froid; l'autre, chaud, sec et ensoleillé.

                                        L'effet de Foëhn se produit au passage d'un relief. Il se caractérise par une élévation de la température, une diminution de l'humidité et des modifications dans les masses nuageuses (sous le vent de la montagne)

                                        Par contre, au vent du relief, l'air est froid et humide, les nuages sont nombreux et parfois accompagnés de précipitations.

                                       L'Alsace est une région soumise à ce phénomène. A l'Ouest des Vosges, le temps est frais et humide tandis qu'à L'Est, le temps est sec et ensoleillé.   (Je l'ai moi-même remarqué; la première fois, j'ai été surprise; en redescendant le col de la Schult vers Munster, Colmar ... (je venais de Gérardmer) je n'en revenais pas tellement il faisait beau !)             

              à suivre....

 

                                                                                                                         

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau